Se connecter

Communiqué #15 – Retour de l’état d’urgence sanitaire – Covid-19

Publié le

Chers amis organisateurs de festivités,

 

Le Président de la République s’est, une nouvelle fois, exprimé ce mercredi 14 octobre pour faire le point sur la crise sanitaire, que nous connaissons depuis mars dernier, et pour annoncer une nouvelle série de règles visant à freiner la propagation du virus que nous vous détaillons ci-après :

Etat d’urgence sanitaire

Comme vous le savez, le conseil des ministres a pris la décision mercredi de placer notre pays en état d’urgence sanitaire à compter de samedi prochain, 17 octobre à zéro heure, ou si vous préférez, de vendredi à minuit. Cette décision vaut pour une durée minimale de 4 semaines et a vocation à se prolonger au-delà, si le Parlement le valide, sur la base d’un projet de loi dont il sera saisi dès la semaine prochaine.

Une zone de risque très élevée apparaît la plus difficile à maîtriser : les lieux où se déroulent des rassemblements ou des fêtes, publiques, en famille ou entre amis. Là où on est nombreux, où on est rapprochés, pendant une certaine durée, où on ne porte pas le masque et où on perd le réflexe des gestes barrières. C’est là que nous sommes en risque. C’est là que nous devons agir prioritairement et collectivement.

C’est pour cela que le gouvernement a durci les mesures sur les bars et les restaurants. D’abord à Marseille et Bordeaux mi-septembre. Puis, ces dernières semaines, dans 14 grandes villes de France et en Guadeloupe.

La dégradation de la situation sanitaire, nette et rapide, montre que cela n’est pas suffisant, en dépit des efforts de l’ensemble des professionnels, des organisateurs occasionnels…

C’est dans le but de limiter ces interactions à risque que le gouvernement a décidé d’imposer un couvre-feu sanitaire dans neuf métropoles, qui s’appliquera aux espaces publics mais qui aura aussi pour objectif de réduire les interactions dans la sphère privée, au cours des prochaines semaines.

Cela passe d’abord par un mot d’ordre général : réduire le nombre de personnes que nous rencontrons dans un cadre convivial, chez soi, au restaurant, dans des moments de convivialité et de festivités à l’extérieur. C’est la règle des 6 personnes qui devra être appliquée aux restaurants et que nous appliquerons aux rassemblements dans l’espace public.

Couvre-feu sanitaire

Cela passe ensuite par un dispositif nouveau : cette mesure de couvre-feu sanitaire, qui entrera en vigueur ce vendredi 16 octobre à minuit.

Nous vous en précisons maintenant les modalités.

Les territoires soumis à ce couvre-feu sont :

Paris et 7 autres départements d’Ile-de- France ;

Les métropoles de Lyon, Lille, Toulouse, Montpellier, Saint-Etienne, Aix-Marseille, Rouen et Grenoble.

Le couvre-feu s’établira de 21 h à 6 h du matin. Cela signifie qu’à 21 h, chacun devra être chez soi, et que – sauf exceptions – tous les lieux, commerces ou services recevant du public seront fermés et que les festivités en soirées seront interdites.

Ces règles doivent, bien entendu, s’appliquer avec bon sens. Comme pendant le confinement, certains déplacements resteront autorisés :

Pour des raisons de santé, pour aller à l’hôpital ou aller acheter des médicaments dans une pharmacie de garde par exemple ;

Pour des raisons professionnelles, si vous travaillez de nuit ou que vos horaires de travail ne vous permettent pas d’être chez vous à 21 h ;

Si vous avez un train ou un avion qui arrive ou qui part après 21 h ; il faudra dans ce cas pouvoir montrer votre billet si vous êtes contrôlé ;

Si vous devez vous rendre auprès d’un proche en situation de dépendance ; Pour sortir votre animal de compagnie, près de chez vous.

Comme pendant la période de confinement, il faudra pour sortir après 21 h vous munir d’une attestation prouvant que vous répondez à l’une de ces exceptions. L’attestation et l’ensemble des informations concernant la situation sanitaire et les mesures relatives au couvre-feu sont disponibles sur le site du gouvernement ou en appelant le numéro vert 0 800 130 000.

Voilà pour les territoires où le couvre-feu sera applicable.

Dans les territoires autres que ceux où s’appliquera le couvre-feu, les préfets continueront à adapter les règles en fonction des réalités épidémiques mais des mesures générales s’appliqueront aussi à tout le territoire, puisque tout le territoire national sera placé en état d’urgence sanitaire à compter du samedi 17 octobre.

Les règles qui s’appliqueront partout sont les suivantes :

Toutes les fêtes privées, comme les mariages ou les soirées étudiantes ou publiques, qui se tiennent dans des salles des fêtes, dans des salles polyvalentes ou tout autre établissement recevant du public seront interdites ;

Tous les restaurants de France appliqueront le protocole sanitaire qui a été récemment renforcé. Il prévoit notamment la limitation à 6 du nombre de clients par table et l’enregistrement du nom des clients pour faciliter le contact tracing ;

Dans tous les lieux où vous êtes assis – comme les cinémas, les stades, les cirques, les salles de spectacles ou les salles de conférence et salles des fêtes ou un spectacle associatif est organisé, sur la base d’un droit d’entrée – la règle d’un siège sur deux devra s’appliquer (entre deux personnes ou entre deux familles ou groupes d’amis de 6 personnes maximum), et, par arrêté préfectoral, le nombre de visiteurs sera limité à 1.000 ou 5.000 personnes selon le niveau de circulation du virus ; Bien entendu, les organisateurs occasionnels que nous sommes devront déposer au préalable, comme c’est le cas depuis le début d’été, un formulaire préfectoral de déclaration dont vous retrouverez le lien ci-après.

Dans tous les lieux où l’on circule debout – comme les centres commerciaux et les supermarchés, les musées, les foires et salons, les zoos – le nombre de visiteurs sera limité sur la base d’une règle de 4 m² par personne et dans la limite d’une jauge fixée par le préfet, là aussi en fonction du niveau de circulation du virus. Règle qui prévaut pour l’organisation des prochains marchés de Noël tant attendu, qu’ils soient organisés en intérieur, comme en extérieur.

Là aussi la déclaration préalable Préfectorale devra être rédigée.

 

Il y aura donc deux régimes correspondant à deux situations territoriales : des règles générales s’appliquant partout dans le pays et des règles renforcées pour les métropoles soumises au couvre-feu.

Ces règles s’appliqueront pour une durée de 4 semaines. Le gouvernement demandera au Parlement de les prolonger jusqu’à fin novembre, le temps de ralentir l’épidémie et de désengorger notre système de santé.

Même si ces nouvelles contraintes semblent démoralisantes, engageant certains à ne pas se projeter pour la programmation de fin d’année et de l’année prochaine, il ne faut pas baisser les bras !

Bon nombre de manifestations, avec des adaptations et des protocoles sanitaires, peuvent être organisées.

Votre fédération – en collaboration avec de nombreux partenaires prestataires et artistes – a beaucoup travaillé pour vous proposer des scénarios vous permettant d’envisager des reprises sereines de vos activités festives, en toute sécurité, afin de redonner du baume au cœur aux millions de spectateurs qui attendent avec impatience le retour de nos organisations festives.

ela permettra aussi d’assurer un minimum de contrats pour nos amis artistes et prestataires, gage de la garantie de leur intégrité et de leur survie.

N’hésitez donc pas à nous contacter via l’adresse mail info.covid19@fncof.com pour vous faire accompagner.

Par ailleurs, des dispositifs financiers vont être désormais disponibles pour accompagner les organisateurs occasionnels, notamment ceux détenteurs de la licence d’entrepreneur de spectacles, dispositifs garantissant vos engagements futurs. Là aussi, nous vous engageons à vous rapprocher de votre fédération pour plus d’informations en la matière.

Chers amis, l’année 2020 aura été difficile pour nous et nos prestataires ! La culture Populaire et festive aura été mise à mal mais ne lâchons rien…

Continuons, dans le respect strict des gestes-barrières à animer nos associations, à programmer, inventer des rendez-vous pour demain…

Car la fête c’est la Vie !

 

Bien à vous,

David PETIT,
Président de la FNCOF                  

 

Arnaud THENOZ
Président délégué de la FNCOF

 

Fiche pratique Covid19 – Modèle déclaration manifestation sur la voie publique – oct 2020

Lire le décret n° 2020-1262 du 16 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire