Se connecter

Communiqué #27 – Fêtes foraines, cirques et structures démontables

Publié le
Après des mois de fermeture, c’est l’heure de la reprise pour les cirques et, bientôt, pour les fêtes foraines. Car c’est à présent officiel : les fêtes foraines pourront rouvrir leurs portes le 9 juin. Il convient donc, dès maintenant, d’anticiper cette date, avec un maître-mot : « Dialogue et concertation ».

 

Les cirques : c’est reparti !

Pour les cirques, pas besoin d’attendre le 9 juin.

Depuis hier, au même titre que les salles de réunions et de spectacles, tous les établissements recevant du public de type CTS (chapiteaux, tentes et structures) peuvent rouvrir leurs portes.

Avec des conditions de jauge strictes, toutefois : 35 % de la capacité d’accueil maximale, dans la limite de 800 personnes.

« La réouverture concerne donc aussi bien les cirques installés dans des salles fixes que les cirques sous chapiteau », insiste le préfet Caullet en charge de la Commission Interministérielle des activités foraines et circassiennes, groupe ou siège notamment votre Fédération.

« Les itinérants peuvent donc commencer à préparer des tournées, et, pour cela, ils doivent pouvoir être accueillis par les municipalités. »

La jauge passera à 65 % le 9 juin avec un plafond élargi à 5 000 personnes.

Le pass sanitaire s’appliquera au-delà de 1 000 personnes.

 

Retrouvez le protocole sanitaire « Chapiteaux » en cliquant ici

 

Fêtes foraines : enfin un protocole.

Les fêtes foraines rouvriront, elles, le 9 juin.

Pour l’instant, même dans les parcs d’attraction et les parcs à thèmes, les attractions de type fête foraine (manèges, etc.) sont interdites.

Très attendu par les maires et organisateurs de Festivités, comme par les professionnels du monde forain, le « protocole sanitaire pour les fêtes foraines » a été dévoilé hier (téléchargeable ci-dessous).

Pour l’essentiel, résume Jean-Yves Caullet, « ce sont des règles de bon sens à appliquer avec discernement, le but étant de permettre la reprise d’activité dans de bonnes conditions ».

Le plus important est l’application d’une jauge de 4 m² par visiteur et, évidemment, la stricte application des gestes barrières (distanciation, gel et masques). La jauge doit être calculée sur la surface totale occupée par la fête foraine, « sans déduction des installations ».

Si la fête compte plus de 50 stands et attractions, « un dispositif de fléchage et de comptage des entrées et sorties est mis en place ». Comme dans les marchés, un sens de circulation doit être mis en place « quand c’est possible » ainsi que des entrées distinctes des sorties.

Point important : à ce jour, les fêtes foraines ne sont pas soumises au pass sanitaire.

Les conditions de jauges prendront fin le 29 juin.

 

Retrouvez le protocole sanitaire « Fêtes foraines » en cliquant ici

 

Anticipez !

« Préparer une fête foraine demande du temps, insiste le préfet Caullet. Le 9 juin, c’est dans trois semaines, et il me paraît important que les maires et responsables associatifs festifs commencent à y travailler dès maintenant. Il n’y a plus d’hésitation à avoir : sauf catastrophe sanitaire inattendue, la date est sûre, on sait que les fêtes foraines reprendront le 9 juin. Donc, il n’y a pas de frilosité à avoir ! ».

Le préfet Caullet comme les représentants des élus, et des responsables associatifs festifs invitent les organisateurs à « soutenir la profession », qui a « beaucoup souffert de la crise sanitaire ». « Les trésoreries sont à sec et les forains ont un besoin extrême de recommencer à travailler et à faire des recettes. Et pour cela, ils ont besoin que les maires mettent de l’espace public à leur disposition, qu’il y ait des animations en parallèle ou non » .

Votre fédération s’active depuis plusieurs mois pour soutenir la reprise des fêtes foraines en travaillant de près avec les représentants des forains, que ce soit l’union intersyndicale des professions foraines, ainsi que la Fédération Nationale des Forains de France; et permettre à nos fêtes de reprendre.

Et ce n’est sans compter sur le soutien de l’association des Maires de France, l’association des Maires Ruraux de France et l’association des Petites Villes de France.

Ensemble nous sommes plus forts pour que vivent nos fêtes !

 

Consultez le tableau des possibilités

 

Bien à vous,

David PETIT                            Arnaud THENOZ

Président de la FNCOF           Président Délégué de la FNCOF