Se connecter

Communiqué #31 – Point de situation pour les festivités culturelles et populaires

Publié le

Chers organisateurs de festivités,

Suite à l’allocution du président de la République lundi 12 juillet dernier, votre fédération a immédiatement saisi le cabinet du premier ministre Jean CASTEX, ainsi que celui du ministère de la Culture afin de pointer du doigt les zones d’ombre des annonces présidentielles et obtenir des réponses aux questions légitimes que nous nous posons tous.

Le retour ne s’est pas fait attendre puisqu’il nous a été proposé de participer à une réunion interministérielle qui s’est tenue le 13 juillet à 19 h sous l’égide du cabinet du premier Ministre. Des informations nous ont été données, mais pour le moment des interrogations subsistent ! Elles seront tranchées par le Parlement qui sera convoqué en session extraordinaire à partir du 21 juillet afin d’édicter et valider une loi spécifique pour la gestion de cette nouvelle crise.

En parallèle, notre partenaire La COFAC, par sa présidente que nous remercions sincèrement pour son implication permanente depuis le début de cette crise, a, elle aussi, obtenu des informations qui nous permettent aujourd’hui d’établir ce point de situation devant vous donner de la visibilité pour pouvoir poursuivre sereinement vos organisations festives pour les jours et semaines qui viennent.

Pour rappel, pour le moment, les règles établies par le dernier décret 2021-850 du 29 juin 2021 restent actives.

lles seront consolidées et complétées par un nouveau décret qui paraîtra d’ici le 21 juillet 2021.

Ce que l’on sait déjà, à partir du 21 juillet 2021 :

Pour accéder aux lieux de culture et de loisir, il faudra présenter une couverture vaccinale complète (7 jours après la seconde injection et à partir de 12 ans).

À ce jour, les détails associés à cette annonce sont :

– le port du masque sera rendu obligatoire pour toute manifestation organisée sur le domaine public ou en intérieur, même si les spectateurs présentent une couverture vaccinale complète.

– pour les mineurs et les salariés, cela ne s’appliquera qu’à partir du 30 août.

– pour les bénévoles en contact direct avec le public (en ce qui nous concerne tenue des buvettes, sécurité, restauration), ils devront probablement in fine être vaccinés et ce qu’à partir du 30 août. Ces détails seront inscrits dans la future loi qui sera votée par le Parlement début août. En attendant, à priori pas d’obligation vaccinale pour les bénévoles, mais uniquement le port du masque obligatoire, ainsi que les protections sanitaires usuelles (gants) en fonction des postes qu’ils tiennent.

– l’obligation de vaccination des équipes artistiques sera aussi de mise avec une obligation elle aussi repoussée au 30 août 2021. Cela signifie que même si tous les membres de cette équipe ne sont pas encore tous vaccinés, ils pourront jouer cet été.

– la jauge de 50 personnes s’entenden intérieur uniquement.

– pour l’extérieur, la jauge est à 1000 aujourd’hui, mais pourrait être abaissée dans une fourchette entre 1000 et 500 personnes.

Votre fédération a rappelé la difficulté qu’auront les associations de pouvoir mettre en place ce contrôle par manque de bénévoles, mais aussi du fait des configurations larges des lieux publics où sont organisées les fêtes populaires, donnant lieu souvent à de nombreuses possibilités d’accès différents…

– la question des inégalités de traitement territoriales devrait trouver des réponses dans le décret si les niveaux de contaminations locales sont bien précisées pour que les Préfets puissent adapter les mesures à leur territoire. Pour le moment, aucunes nouvelles contraintes ne pourront être prises par les Préfets qui si le taux de contamination dépasse les 200 pour 100 000 habitants.

– le contrôle du pass sanitaire doit être opéré par l’organisateur ou par délégation à un organisme dit de sécurité.

La vérification des pièces d’identité associées au Pass est obligatoire seulement s’il est obligatoire d’ordinaire (Ex. Avion)…

Mais il faut quand même contrôler les identités Un accompagnement des forces de Police et de Gendarmerie pourra être mis en place avant la fête, surtout pour les modalités liées au refus d’obtempérer d’une personne refusant de se soustraire à cette obligation et qui veut absolument accéder aux festivités…

Sur ce sujet, la responsabilité de l’organisateur, ne saurait être engagée s’il peut prouver la mise en place des dispositifs sanitaires obligatoires.

Pour le reste, comme déjà indiqué dans les précédents posts, les règles et protocoles sanitaires approuvés restent en vigueur :

– pour les buvettes, pas de consommation au comptoir, mais assis sans pour autant faire de la vente à table ! Les consommateurs peuvent se rendre à la buvette pour récupérer les consommations puis aller ensuite à table.

– les bals restent possibles en extérieur comme en intérieur, mais avec masque obligatoire pendant la danse et avec une jauge de 75 % de la capacité d’accueil de la salle en cas d’organisation en intérieur ou de repli si la météo vous joue des tours.

Beaucoup de questions restent encore en suspens, une nouvelle réunion de travail est prévue d’ici vendredi !

Nous vous tiendrons informés.

Nos demandes les plus prégnantes ont été entendues. Nous restons mobilisés pour les autres points que vous nous avez remontés. N’hésitez pas à nous communiquer vos interrogations sur le site de la Cofac ou via info.covid19@fncof.com

Merci de ne pas confondre le message et le messager dans vos réactions.

D’habitude, c’est « ne tirez pas sur le pianiste ! » aujourd’hui plutôt « ne tirez pas sur vos représentants ! ».

Ils sont bénévoles et font l’impossible pour que vos activités puissent se dérouler dans les meilleures conditions en attendant le décret et la loi.

Courage à toute et à tous !

Bon nombre de manifestations peuvent encore se tenir malgré les nouvelles contraintes !

Sachez que votre fédération, plus que toute autre fédération festive, grâce à son réseau et ses partenaires, est la seule à réellement défendre vos intérêts… et nous en sommes fiers !

David PETIT                            Arnaud THENOZ

Président de la FNCOF           Président Délégué de la FNCOF