Se connecter

Communiqué #35 : Retour de contraintes sanitaires complémentaires pour freiner la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19

Publié le

Hier, en Conseil des ministres, le président de la République a déclaré qu’il fallait un « électrochoc » : « Pour éviter de nous retrouver dans la même situation que certains de nos voisins, on ne peut pas se contenter des mesures existantes. Il faut aller plus loin ». À l’issue du Conseil, le porte-parole du gouvernement a donné quelques pistes, sans entrer dans les détails, laissant la primeur des annonces au ministre de la Santé qui a renoué, ce midi avec la conférence de presse du jeudi longtemps en vigueur depuis le début de l’épidémie.

Les décisions nouvelles :

La réunion interministérielle qui s’est tenue ce jeudi 25 novembre à 8 h à laquelle votre fédération à, comme depuis le début de l’épidémie, participé, a permis d’obtenir les détails suivants :

– Aucune festivité n’est interdite en intérieur, comme en extérieur. Il faudra simplement adapter leurs tenues au renforcement des règles sanitaires et des gestes barrières.

– Généralisation de la dose de rappel à l’ensemble de la population adulte, ce qui aura pour conséquence, à terme, de modifier les règles en matière de pass sanitaire : toute personne qui n’aura pas effectué sa 3eme dose au 15 janvier 2022 verra son pass sanitaire suspendu ! Le chef de l’État a déjà annoncé que le pass sanitaire des personnes de plus de 65 ans ne resterait actif, après le 15 décembre, que si, celles-ci ont reçu leur troisième dose. Ce qui signifie pour nos bénévoles que pour garder un engagement au contact des publics, il faudra avoir réalisé, dans les temps impartis désormais, cette piqûre de rappel.

Par ailleurs, la durée légale des tests PCR passera de 72h à 24h.

– Il n’y aura pas de couvre-feu, ni de nouveau confinement pour le moment. Ce qui doit permettre aux activités festives prévues de pouvoir se dérouler sereinement.

– Le port du masque est généralisé en intérieur comme en extérieur pour toutes les personnes de plus de 12 ans, et ce, y compris dans les lieux où le contrôle du pass sanitaire est nécessaire.

– La vente de restauration à emporter et buvettes sont autorisées dans le cadre des règles édictées initialement dans le décret du 07 août 2021.

– La limitation des jauges à 75% des capacités d’accueil dans les salles polyvalentes, des fêtes ou de spectacles est supprimée sur l’ensemble du territoire, suite à l’intervention de votre fédération auprès du Cabinet du Premier Ministre ce 26 novembre 2021.

– Application des gestes barrières (gel, distanciation physique). L’affichage obligatoire que les adhérents peuvent retrouver sur le site internet de la fédération www.fncof.com doit être impérativement mis en place pour lever la responsabilité des organisateurs.

Concrètement …

 

1- Pour les buvettes :

Elles peuvent se tenir comme nous le faisons depuis quelques mois maintenant, à savoir :

o Pas de contrôle du pass sanitaire si celles-ci se tiennent en dehors d’un ERP ‘Établissement recevant du public) Ou un ERP-PA (Établissement recevant du public de Plein Air).

o La consommation au bar est toujours proscrite ! Elle peut se dérouler à 3m du comptoir debout, autour de mange-debouts ou sur des tables de 6 maximum espacées de 1m entre chaque.

2- Pour la restauration et les dégustations :

o L’établissement d’un périmètre sanitaire (création d’un ERP-PA) est obligatoire et le contrôle du pass sanitaire devra être effectué pour y accéder. Si ces activités sont déjà dans un ERP, alors il n’y aura pas besoin de contraintes complémentaires.

o La consommation au comptoir est toujours interdite. Les consommateurs devront déguster ou consommer sur des mange-debouts (de 4 places maximum) ou sur des tables (de 6 places maximum et espacées de 1m entre chaque) qui seront positionnés à 3m au moins du comptoir.

3- Pour les marchés de Noel et marchés de producteurs :

o Si ceux-ci sont organisés dans des espaces publics établis (place publique, salles,), Il faudra créer un ERP et procéder au contrôle du pass sanitaire pour y accéder. Le port du masque est obligatoire dans cet espace en intérieur comme en extérieur.

o Si ceux-ci sont organisés dans une rue ou des rues qui sont croisées par d’autres rues et donc le contrôle du pass sanitaire est quasi inapplicable car les lieux ne peuvent être clôturé, alors il faudra se reporter à la décision de la préfecture du département concerné. En fonction de l’importance de l’événement, le marché pourrait être exempté de contrôle du pass sanitaire, sauf sur les parties de restaurations ou de dégustations. Il faudra alors se reporter aux informations détaillées au point 2 de ce communiqué.

4- Cavalcade, cortèges, défilés de chars et déambulations

Ces événements très importants et très populaires sont autorisés sans contrôle du pass sanitaire et sans limitation de public. Le port du masque est obligatoire (y compris sur les chars). Par contre le lancé d’objets publicitaires ou de friandises et interdit.

Il est demandé à l’organisateur de pouvoir effectuer des rondes et contrôles tout au long du parcours pour rappeler les règles aux participants et au public.

Par ailleurs, des démarches auprès des services préfectoraux sont nécessaires dans le cadre des grands rassemblements (+ de 5 000 personnes) afin d’appréhender les risques et les dispositifs complémentaires à apporter.

5- Feux d’artifices et spectacles pyrotechniques.

Pas de restrictions particulières si ce n’est le port du masque obligatoire.

6- Bals et Thés dansants, réveillons, lotos et concours de cartes

Ces événements peuvent toujours se tenir. Il faudra simplement tenir compte du respect des gestes barrières, du contrôle du pass sanitaire et du port du masque obligatoire (y compris pour danser). Pour les buvettes et restaurations se reporter au paragraphe 2 de ce communiqué.

7- Concerts et spectacles en salles

Ces événements peuvent toujours se tenir en public assis ou debout. Il faudra simplement tenir compte du respect des gestes barrières, du contrôle du pass sanitaire et du port du masque obligatoire. Pour les buvettes et restaurations se reporter au paragraphe 2 de ce communiqué.

Cas des animations de Noel dans les lieux de cultes (crèches vivantes, concerts, …) : seul le masque est obligatoire. Le contrôle du pass sanitaire n’est pour le moment pas nécessaire conformément au décret du 07 août concernant l’utilisation des lieux de culte.

8- Fêtes foraines

Pas de changement dans les protocoles sanitaires.

Ces nouvelles règles sont bien entendu soumises à la parution d’un nouveau décret qui devrait intervenir d’ici le prochain week-end avec un temps d’adaptation de quelques jours permettant aux organisateurs de s’adapter.

Cela signifie que probablement les événements des 27 et 28 novembre ne seront pas impactés.

Elles seront aussi soumises à d’éventuels arrêtés préfectoraux complémentaires visant à contraindre encore plus certains territoires en fonction de l’évolution de l’épidémie, conformément au décret du 27 octobre 2021 qui laisse la gestion de la crise aux Préfets des départements.

Nous serons extrêmement vigilants sur l’usage de ces arrêtés complémentaires qui peuvent être brandis de manière incohérente et qui peuvent nuire à nos activités et à celles de nos prestataires et artistes.

Nous vous demandons d’ailleurs de nous remonter via la cellule info.covid19@fncof.com toute anomalie et incompréhension que vous pourrez constater.

Sachez que nous poursuivons la défense de vos intérêts en participant chaque semaine aux réunions interministérielles de suivi de l’épidémie, et en continuant à négocier des dispositifs d’accompagnements visant à garantir au mieux l’intégrité de vos associations et des structures qui nous accompagnent.

Nous sommes à votre disposition, comme toujours depuis le 20 mars 2020, pour vous accompagner, vous soutenir, vous conseiller et vous défendre. N’hésitez donc pas à nous solliciter, que vous soyez ou non-adhérent à notre structure.

Nous travaillons dans l’intérêt général avec pour simple but : sauver et sauvegarder les traditions populaires culturelles et festives.