Se connecter

Interview Didier François Brunet DD 33

Publié le

INTERVIEW D’UN NOUVEAU DD
Didier François Brunet, délégué départemental FNCOF de la Gironde (33)

 

Monsieur Brunet, pouvez-vous vous présenter ?

Didier François Brunet, nouveau délégué départemental de la Gironde depuis janvier de cette année et en collaboration avec Jean-Louis Lamy, également délégué pour notre département et depuis plus de 38 ans. Je suis aussi, le président depuis novembre 2017 et de l’union départementale des comités de quartiers et des fêtes de Bordeaux, et du département de la Gironde (une fédération créée par nos anciens et en novembre 1905), et Président du comité de quartier et des fêtes de la Bastide à Bordeaux (nommé en 2016).
J’ai 54 ans, 4 enfants, de formation Charcutier-Traiteur, ancien fonctionnaire de plusieurs ministères français, comme de l’Intérieur et de la Défense, ancien salarié du groupe C.P.F-Rhône Poulenc France (dont le siège et l’entrepôt régional se trouvait dans la rue de Dijon dans le quartier de la Bastide à Bordeaux).
Puis dans les années 89-91 et avec quelques amis et habitants de la Bastide, nous avons créé un nouveau projet et d’une radio locale privée associative avec des ressources publicitaires, elle se nommait « BFM Bordeaux » autorisée à émettre sur la métropole bordelaise et girondine sur les 88,5 MHz. Elle était principalement dédiée à l’information des comités de quartier et des fêtes Bordelais et Girondins. Cette radio est devenue 5 ans plus-tard, MFM Bordeaux (Montmartre FM Paris) en programme local pendant un certain temps et uniquement en national à partir de juillet 1998. Puis, j’ai assuré la responsabilité de la promotion pour ce groupe FM national pour le Sud-ouest et plus principalement, le département de la Gironde. J’ai aussi exercé la profession de reporter-photo, puis correspondant de guerre pour la presse écrite et radiophonique française, et internationale.
Actuellement, auto-entrepreneur dans le petit bricolage et le dépannage informatique à domicile, et j’exerce aussi la profession d’agent de prévention et de sécurité sur la Métropole Bordelaise et notre département.
Depuis l’âge de 16 ans, je fais partie et j’ai côtoyé le monde de l’animation, et de la fête, ceci grâce aux anciens qui m’ont donné ma chance de faire partie de leurs équipes (de réaliser des choses que d’autres n’auraient pas pu faire…, et vu mon jeune âge à cette époque) , et ce qui m’a permis de vivre des moments très instructif au contact de personnes formidables et dévouées, comme tous nos bénévoles qui œuvrent depuis de nombreuses années dans nos comités et nos associations festives, ainsi que les artistes et pour une part importante, la rencontre avec le public et ceci, sans politique et c’est important que je le souligne, aujourd’hui.
Et, c’est ce qui m’a fait continuer dans ce même esprit depuis toutes ces années !

Pour vous, qu’est-ce qu’un délégué départemental ?

Pour moi, un délégué départemental a une fonction très importante, puisqu’il doit être un relais indispensable entre la fédération et ses adhérents (comités des fêtes et associations festives). Il a également un rôle de représentation auprès des administrations locales et départementales, de promotion pour faire connaître notre fédération dans son département, ainsi qu’aux comités non-adhérents, de la réflexion et de la dynamisation, afin de faire remonter au CA, les difficultés rencontrées par nos adhérents. Il doit aussi pouvoir prospecter pour trouver de nouveaux adhérents et répondre, en tant que représentant de la fédération, et se déplacer à toute invitation lui permettant de faire connaître la FNCOF, et son action dans son département. Il doit être l’organisateur de réunions départementales d’information dédiées à nos comités et réalisées en collaboration avec nos institutions en région et nos collectivités locales. Faire connaître nos comités et sous toutes ses formes (congrès, gala, conférence de presse, etc.).

Pourquoi est-ce que vous avez voulu devenir délégué de la FNCOF ?

Pour tout dire, je connaissais bien la vie des comités des fêtes et des associations festives de notre département avec notre ancienne radio locale FM et notre fédération girondine. Et en plus, j’avais déjà eu quelques contacts avec Jean-Louis Lamy, délégué départemental pour la Gironde depuis de nombreuses années. Et comme, j’aime le contact avec les autres associations et j’ai pu aussi, acquérir une certaine expérience de la promotion de la vie associative festive et donc, j’ai tout simplement postulé en déposant un dossier auprès du siège de la fédération et par l’intermédiaire de leur site internet (www.fncof.com), afin de me présenter comme délégué départemental pour le 33, et sans savoir exactement ce qui pouvait m’attendre, vraiment dans cette tache. Mais, être un délégué départemental était pour moi, la continuité de mon engagement associatif et en mettant au service d’une fédération reconnue et de ses adhérents, le temps disponible que je pouvais disposer et en dehors de ma vie professionnelle. Je me suis donc investi depuis le mois de janvier 2019 et pour que notre fédération devienne un peu plus connue sur notre département et qu’elle soit aussi, plus présente auprès de ses adhérents et de tous organisateurs de festivités en Gironde. Ce sont beaucoup de temps investis sur le terrain. Mais rien n’est impossible, c’est une question d’organisation, d’équipe et surtout, de bonnes volontés. Mais, le plus gros de notre travail, reste à faire et quand on aime, on ne regarde pas le temps passé…

Quelles satisfactions pensez-vous en tirer ?

Je voudrais dire, comme beaucoup de personne l’ont déjà compris, que le bénévolat et la vie associative sont toujours aussi importants de nos jours, et c’est une source d’épanouissement personnel et collectif, une façon d’humaniser une société qui devient de plus en plus individualiste. Toutes les générations de notre pays ont leur place dans nos différentes structures sociales, d’aujourd’hui.
Et surtout, il ne faut pas oublier, c’est de donner la chance et la place à nos nombreux jeunes, afin qu’ils poursuivent notre travail accompli et que les anciens prennent conscience aussi, et de ne pas toujours monopoliser certains des rouages associatifs, c’est important…

Un exemple personnel, c’est dans les années 80, le président de notre fédération girondine et le premier magistrat de notre ville m’ont donné ma chance et malgré les réticences de certains élus de quartier (de la Bastide ou autre secteur de Bordeaux…), de 1981 à 1995.
À mon tour, je donnerais également la chance à ses jeunes, toujours très dynamiques et de bonnes volontés, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir, et pour qu’ils soient toujours très présents dans mes équipes.
Une chose importante à dire, c’est que nous sommes tous des passionnés.
En plus, nous avons également tous une place à jouer dans nos associations festives !!!

 

Quelques mots …

Si, des responsables ou des membres d’un comité des fêtes ou d’une association festive de la Gironde sont intéressés pour rejoindre la fédération en temps que délégué départemental (pour le bassin d’Arcachon, le Médoc, le Nord et le Sud Gironde), ils peuvent me contacter ou s’adresser aussi et à Jean-Louis Lamy !

M. Jean-Louis LAMY (Libourne, Castillon-la-Bataille, Coutras et Gironde)
33570 PUISSEGUINTél. : 06 71 30 24 23
Mail : jean-louis.lamy0627@orange.fr

M. Didier François BRUNET (Bordeaux Métropole et Gironde)
33100 BORDEAUX
Tél : 06 62 65 64 20
Mail : didier.francois.brunet@udcof33.fr